Alimentation

Le chat a besoin d’une alimentation équilibrée et très digestible en raison de son appareil digestif court et de sa digestion rapide. Les protéines animales doivent impérativement tenir « le devant de la scène » pour ce petit carnivore strict !

On peut le nourrir avec une alimentation industrielle sèche ou une alimentation ménagère :

–    alimentation industrielle sèche : elle devra être de qualité dite « premium » ou « super premium » afin de garantir notamment un apport optimal en protéines animales de qualité et un taux de minéraux bien maîtrisé. On prendra soin de choisir des croquettes adaptées à l’âge de l’animal, à son activité, à son état de santé et à son statut d’animal stérilisé ou entier.

–    alimentation ménagère : elle devra être composée, avec l’aide d’un vétérinaire nutritionniste, avec des viandes (de préférence avec os crus pour préserver une bonne hygiène dentaire), des céréales, des légumes verts, de l’huile, de la levure de bière et d’un complément de vitamines, de minéraux et de taurine.

Le chat mange très peu à la fois mais va très souvent à sa gamelle qui devra idéalement être laissée à disposition. Pour ces raisons, l’alimentation à base de croquettes sera plus facile à mettre en place, d’un point de vue pratique et sanitaire, que l’alimentation ménagère.

ATTENTION : les croquettes de supermarché doivent absolument être proscrites !!! Elle ne sont pas assez riches en protéines animales, contiennent beaucoup de sous-produits animaux, sont trop riches en protéines végétales et en minéraux, et contiennent colorants et exhausteurs de goût. Ce type de croquettes entraine bon nombre de problèmes de santé dont les principaux sont l’apparition de cystites, les calculs rénaux et l’insuffisance rénale.

Concernant les pâtées, peu nourrissantes car composées à 80 % d’eau et entrainant des problèmes bucco-dentaires, on les réservera à des cas bien précis (chats n’ayant plus de dents, chats souffrant d’ulcères digestifs, chats ne buvant pas assez etc…).